Un barbier « vintage » pour être rasé de près !

Les Mauvais Garçons, un lieu exclusivement dédié aux hommes, à Oberkampf qui conjugue tradition et savoir-faire dans une ambiance simple et décontractée. Les voyageurs raffinés peuvent profiter de leur séjour à Paris pour se faire raser « à l’ancienne » tout en faisant quelque chose de très tendance désormais.

Qu’est ce que c’est un  rasage « parfait »?

- Analyse de la pilosité de la barbe.
- Premier savonnage avec blaireau et savon à raser naturel afin de bien ramollir le poil.
- Premier passage de la lame dans le sens du poil.
- Second savonnage avec blaireau et savon à raser naturel.
- Second passage dans le sens inverse de la pousse du poil.
- Rinçage à l’eau tiède pour retirer l’excédent de savon.
- Cautérise avec une pierre d’Alun qui va atténuer le feu du rasoir.
- Appliquer une bonne crème hydratante naturelle type Baume Hydratant de chez Les Mauvais Garçons !!
- Finir avec la serviette chaude !

Combien ça coûte?

Rasage à l’ancienne : 30 € ; taille de barbe : 10 € ; shampooing Coupe Séchage : 28 €

Un peu d’histoire sur les barbiers qui reviennenet à la mode dans les grandes villes du monde. Les Grecs abandonnèrent très tôt le port de la barbe. Plutarque raconte qu’Alexandre fit raser ses soldats de peur que leurs ennemis ne les saisissent par la barbe lors des combats corps à corps. Les romains commencèrent à se couper la barbe vers le IVe siècle avant J.-C. Leurs barbiers étaient appelés « tonsores », ce qui semble indiquer qu’ils employaient des ciseaux.

Les boutiques de barbiers où l’on tenait salon, étaient le rendez-vous des jeunes oisifs. La barberie était un métier important, organisé en « collège » comme la plupart des autres métiers. Toute trace d’organisations de métiers se perd pendant le Haut Moyen Age ; on ne voit réapparaître les corporations qu’au début du XIIe siècle. Officiellement, les barbiers ont été inscrits sur le registre de la taille en 1292. Cela fait donc maintenant plus de 700 ans que le métier est exercé.

Sous l’Ancien Régime, le terme de « barbier » renvoie à trois métiers différents : le barbier et le barbier-perruquier, ancêtres des coiffeurs actuels, et le chirurgien-barbier, en charge de la petite chirurgie. Les chirurgiens-barbiers ont pour fonction de raser, saigner, purger et soigner les petits maux quotidiens.
Les frontières restent mouvantes entre ces professions, qui vont progressivement se distingue et se séparer en 1691. En perpétuel développement, les barbiers sont tous désormais devenus coiffeurs, seulement tous les coiffeurs ne sont pas pour autant barbiers !!!

Son métier a évolué, d’une nécessité hygiénique, il est passé à une demande esthétique.

On pourrait croire cette activité dépassée, pourtant les hommes retrouvent le plaisir de se rendre chez leur barbier.

Les mauvais Garçons
60 rue Oberkampf
75011 Paris – Tel: 01 48 05 73 58
Horaires
LUNDI  : 9:30 – 18:30
MARDI au VENDREDI  : 9:30 – 19:30
SAMEDI  : 9:00 – 18:30

Be Sociable, Share!

You must be logged in to post a comment